Astrologie et Joueurs de Go

Par Christophe de Cène

 
Chen Yaoye (Chine), né le 16 décembre 1989

Notre étude sur les aspects mercure-saturne et les joueurs d’échecs est actuellement examinée par deux scientifiques de renom, qui nous suggèrent de vérifier si la même singularité astrologique est présente chez les joueurs de Go. La réponse est positive (9 conjonctions pour 1 opposition mercure-saturne chez les meilleurs joueurs de Go).

Nous avons mis à profit le week-end de Pâques 2018 pour étudier cette question. A notre grande surprise, une recherche sur Internet nous apprend que cette vérification a déjà été effectuée, et publiée sur Wikipedia à la suite d’un compte-rendu très détaillé de notre étude, sur la page Étude statistique de l'astrologie.

Article Wikipedia Astrologie et Statistiques

Pierre H., un chercheur indépendant, écrit :

Vérification avec les meilleurs joueurs de go

L'étude de la configuration astrale de naissance des 132 meilleurs joueurs de go donne des résultats concordant avec ceux des joueurs d'échecs : à 4° d'orbe, il y a 9 conjonctions pour 1 opposition Mercure-Saturne. (Attention : la source des dates de naissance (Wikipédia) reste à vérifier officiellement).

L'auteur de cette étude en précise la source : List of Go players, https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Go_players .

Nous avons bien entendu vérifié cette note. Le relevé est parfaitement exact. Les meilleurs joueurs de Go du XXe siècle ont presque tous leur page Wikipedia cliquable dans la liste, ce qui donne accès à la date de naissance. L’heure n’étant pas précisée, on fait le calcul à 0 H TU, ce qui correspond au milieu de journée en Asie, où sont nés la plupart des joueurs mentionnés. A 4° d’orbe (valeur retenue chez les joueurs d’échecs), on relève 9 conjonctions pour 1 opposition. Ce résultat est en pleine concordance avec nos relevés précédents (joueurs d’échecs, scientifiques célèbres).

L'effet s'estompe au-delà de 4° d'orbe. Entre 4 et 18° d'orbe, nous relevons en effet 12 conjonctions pour 12 oppositions, conformément à ce que prévoit le hasard (nous avons relevé 21 conjonctions et 13 oppositions au total pour 0-18° d'orbe). Ceci semble nous mettre à l'abri d'un biais d'ordre astronomique. Cette population de champions de Go présente ainsi la même singularité que celle des meilleurs joueurs d'échecs de l'histoire.

Voici les joueurs de Go concernés (nous avons pris soin de vérifier leur date de naissance dans d’autres listes que celles de Wikipedia). Nous précisons leur titre, 9e DAN étant le classement le plus élevé :

9 Conjonctions :

Rin Kaiho, May 6, 1942 – 9e DAN
Yoshio Ishida, August 15, 1948 – 9e DAN
Shuzo Awaji, August 13, 1949 – 9e DAN
Kaori Chinen, July 28, 1974 – 4e DAN
So Yokoku, September 11, 1979 – 9e DAN
Takehisa Matsumoto, September 8, 1980 – 7e DAN
Yu Bin, April 16, 1967 – 9e DAN
Chen Yaoye, December 16, 1989 – 9e DAN
Jiang Zhujiu, February 17, 1962 – 9e DAN

1 opposition :

Park Seung-hyun, May 28, 1984 – 4e DAN

On voit que parmi les 9 conjonctions, 7 joueurs obtiennent la consécration suprême (9e DAN), tandis que l’unique opposition concerne un joueur classé seulement 4e DAN.

Conclusion

Notre étude sur les grands champions d’échecs relève 45 conjonctions pour 4 oppositions mercure-saturne. Avec 9 conjonctions pour 1 opposition, cette étude sur les grands joueurs de Go confirme la singularité astrologique testée. Rappelons que nos populations témoins montrent la quasi-équiprobabilité de la conjonction et l’opposition.

 

Note : Records de précocité

Nous relevons une coïncidence amusante, qui n’a évidemment pas vocation à constituer une preuve scientifique. Nous avons étudié le thème astral des deux joueurs (Go et échecs) les plus précoces de l’histoire, ceux qui obtinrent le plus tôt les titres suprêmes (9e DAN au Go, Grand Maître International GMI aux échecs).

Il s’agit respectivement de Chen Yaoye (Chine), né le 16 décembre 1989, 9e DAN à l’âge de 17 ans, et Sergey Karjakin (Russie), né le 12 janvier 1990, GMI à l’âge de 12 ans.


Sergey Karjakin (Russie), né le 12 janvier 1990

Ces deux joueurs ont un point commun astrologique, la triple conjonction Mercure-Saturne-Neptune (à 4° d’orbe).

Ils sont nés à moins d’un mois d’intervalle. Il y avait alors dans le ciel une conjonction de planètes lentes, Saturne et Neptune, qui se produit tous les 36 ans. A la naissance de Chen Yaoye, Mercure se trouvait entre ces deux planètes lentes. Quelques jours après, Mercure avait quitté la zone et avancé dans le zodiaque, pour rétrograder (marche arrière apparente sur l’écliptique) et se trouver à nouveau à la même place, entre Saturne et Neptune, à la naissance de Sergey Karjakin.


Chen Yaoye

Sergey Karjakin

 

A lire en complément : http://www.astrologue.org/astrologie-preuves-2.html

et http://www.astrologue.org/theme-astral-108-scientifiques.htm

Retour à l'accueil